Accueil > Humeurs > Un avertissement en forme d’aveu

Un avertissement en forme d’aveu

novembre 2004

Un de nos amis, des plus proches et des plus constants, nous a dit, une fois de plus mais avec une insistance presque désespérée :

"... Mais enfin, vous avez un produit des plus remarquables - vous, vos écrits - comment faites-vous pour être aussi mauvais vendeur ?..."

Hélas, nous n’avons su que lui répondre car nous portons cette insuffisance comme le huitième des péchés capitaux, pour nous spécialement inventé. Nous pensons, nous écrivons, nous inventons même parfois, mais nous ne sommes, jusqu’ici, jamais parvenus à nous vendre. Alors, toute honte bue, dans l’humilité la plus profonde, il ne nous reste plus qu’à solliciter votre aide. Nous sommes tellement ignorants que nous ne savons même pas ce qu’il faut vous demander, sinon qu’à vous faire part de notre incapacité. Qui sait, peut-être trouverez-vous que cela vaut la peine de nous promouvoir ? Nous vous en serons reconnaissants.


Voir en ligne : Soutenez les Humeurs stratégiques !

Messages